Université : une AG des personnels très combative

Université : une AG des personnels très combative

2009-01-22T21:00:05+00:0022 janvier 2009|Catégories : À LA UNE|

AG le 19 janvier, coordination nationale le 21, grève à la fac de lettres le 26….

<!DOCTYPE html PUBLIC "-//W3C//DTD HTML 4.01//EN" "http://www.w3.org/TR/html4/strict.dtd">

Motion de l’AG des personnels de L’Université du MAINE
du 19 janvier 2009

Les personnels de l’université du Maine réunis ce jour à 350 en assemblée générale avec les organisations syndicales SNESUP FSU, SNPREES-FO, SNPTES UNSA

refusent les suppressions de postes d’enseignants et de BIATOSS annoncées par le ministère (5 en 2009 et 2 autres au moins chacune des années suivantes) dans notre université, ainsi que le mode de calcul utilisé par le ministère pour la dotation globale de fonctionnement, qui conduisent à fragiliser le fonctionnement de l’établissement.

refusent la masterisation des métiers de l’enseignement et de la formation (aux dépens des IUFM) qui supprime une année de stage salarié de formation,
qui entraîne la superposition en M2 de la préparation aux épreuves du concours avec le cursus du Master et la formation pratique au métier d’enseignant,
qui conduit, dans un contexte de diminution du nombre de postes mis au concours, à précariser les étudiants ayant fait le choix de ces métiers;
le tout dans une précipitation qui interdit toute réflexion d’ensemble sur le sujet.

rejettent la modification du décret de 1984 relatif aux statuts des enseignants-chercheurs, qui prévoit une modulation des services, décidée localement par les présidents d’université. Cette modulation du service d’enseignement va conduire à désorganiser les équipes de recherche et à mettre en concurrence les enseignants-chercheurs dans un contexte de manque flagrant de moyens.

Sur l’ensemble de ces points l’AG rejoint la motion adoptée à l’unanimité par les trois conseils de l’université du Maine réunis en assemblée le 17 décembre 2008.

En conséquence les personnels demandent :

  • Le rétablissement des postes supprimés et la création des postes nécessaires
  • Le retrait du décret de mise en place de la mastérisation de la formation des professeurs du 1er et du second degré
  • Le retrait du décret de modification des statuts des enseignants chercheurs
Ils décident de préparer la grève
et la manifestation interprofessionnelle du jeudi 29 janvier

et d’ici là:

d’envoyer une délégation des personnels à la coordination nationale des universités qui se tiendra le jeudi 22 janvier à 11h00 à l’université Paris I

de participer massivement à l’occupation des locaux de l’UFR sciences mercredi 21 janvier au soir

d’appeler à un rassemblement devant la maison de l’université le jeudi 22 janvier (14h00), la banalisation des cours étant demandée pour ce jour là.

Motion votée à l’unanimité des 350 présents moins 13 abstention et 6 refus de vote