ATTAC, Alternatiba, la CGT et la FSU, lors de la réunion du 20 novembre dernier, ont précisé ce que pourrait être le cadre de travail du collectif local « Plus Jamais ça » en construction.

Le 25 janvier 2021nous appelons toutes les associations, syndicats, participant-e-s individuel-le-s à venir participer, mutualiser, proposer, réfléchir, sur deux perspectives complémentaires :

  1. -Faire un état des lieux chiffré, documenté, comprenant des démarches de recensement de témoignages. Il n’est pas demandé à toutes et tous de traiter tous les secteurs, mais au contraire de choisir ceux où nos expertises sont déjà là.

    -Pour faire cela les questions qui se posent quels que soient les secteurs sont :

    Quels besoins sont recensés? Comment ça se passe en Sarthe pour ce secteur?

    -L’analyse doit étudier de façon la plus systématique possible les angles climat, droits et liberté, économie, définition de ce qui est essentiel, socialisation de l’économie (conformément à ce que pose le plan de sortie de crise).

     

  2. Proposer des projets concrets, locaux, en cours ou à venir. L’idée est de cristalliser la démarche de documentation locale et la réflexion portée par le plan de sortie de crise, sur des constructions réalisables. Le but c’est que les acteurs et actrice de ce collectif fassent société, entre elles et eux, mais aussi en intervenant sur l’espace public.

Nous vous invitons à compléter ce tableau, rapidement initié, et à venir partager vos propositions le 25 janvier

 

Secteur

Projet alternatif

Droit des femmes Création d’une maison des femmes (protection contre les violences)

Sauvegarde et développement du planning familial

Grand âge Création d’un ephad sud du Mans
Auto-entreprenariat, salariat Scop, coopératives d’emploi, impulser de nouvelles créations en remplacement de sociétés classiques.

Colloque invitant Friot

Transport SNCF ligne Le mans Tours. Pérrenisation de la ligne. Question de l’hydrogène.
Industrie Arjo : soutien et association au projet de papier recyclé en cours.
Agriculture Face à un bétonnage local en projet, construire et participer à un contre projet de récupération en maraîchage (comme Béner par exemple).

Aider à l’installation d’agriculteurs-trices alternatif-ve-s ou au soutien des actuel-le-s.

Sécurité sanitaire Masques, production locale, accès gratuit. Construire une pensée sanitaire partant du local, incluant l’usage, la production.
Droit LGBT
Santé
Éducation
Culture

N’hésitez pas à irriguer vos réseaux de ces informations. A commencer ce travail dans des secteurs où vous êtes déjà investi-e-s.

Rendez-vous le 25 janvier pour une mise en commun et un travail de mise en calendrier. Un wiki est en cours de création pour organiser la démarche sarthoise de documentation. S’il devait être opérant avant le 25 janvier vous en seriez destinataire par cette lite mail.

Pour que le monde d’après ne soit pas celui d’avant.

 

Depuis plusieurs mois, une vingtaine d’organisations syndicales et associations convergent pour apporter des réponses aux urgences sociales et écologiques qui s’imposent à nous. La crise qui a éclaté montre une fois de plus la nécessité de changer de système. Il est nécessaire, passé le moment de sidération, de se saisir de ce moment pour exiger que des enseignements soient tirés de cette situation.

C’est le sens des 34 mesures qui figurent dans ce plan de sortie de crise. Ces propositions ont vocation à être soumises au débat, complétées. La FSU, avec ses partenaires syndicaux et associatifs, s’y emploiera dans les semaines et mois qui viennent.

 

Le plan de sortie de crise