IUT du Mans : la mobilisation se développe

IUT du Mans : la mobilisation se développe

2008-12-12T22:44:51+00:00 12 décembre 2008|Catégories : À LA UNE|

En réponse à la politique gouvernementale, les différentes motions adoptées par les assemblées générales les 9 et 12 décembre.

<!DOCTYPE html PUBLIC "-//W3C//DTD HTML 4.01//EN" "http://www.w3.org/TR/html4/strict.dtd">

Motion de l’AG appelée par le comité d’organisation avec les organisations syndicales SNESUP-FSU, SNPREES-FO, A&I-UNSA

Les personnels et étudiants de l’IUT réunis en AG au Mans le vendredi 12 décembre , après avoir pris connaissance de la lettre de la ministre de l’enseignement supérieur au présidents d’université datée du 11 décembre 2008 considèrent :

Que le contenu de cette lettre ( des moyens « consolidés » au plan national dans un contrat interne d’objectif et de moyens décliné dans chaque université sur la base d’une « charte de bonne conduite ») ne garantit aucunement la définition nationale du DUT et le fléchage national des moyens par le ministère et ne répond pas à nos revendications exprimées dans la motion de l’AG de l’IUT du Mans du 09/12/08 ci-dessous:

Le maintien de la définition nationale des programmes et des modalités pédagogiques (effectifs des groupes TD et TP définis nationalement par spécialités, PPN élaborés par les CPN) garantissant un diplôme national.

Le maintien d’un fléchage « national » des moyens pour les IUT : dotation en postes statutaires et budget directement attribué par le Ministère aux IUT ; ce fléchage ne doit pas être soumis à contrat, mais garanti par un texte réglementaire national.

En raison de l’appel à une journée de forte mobilisation le Mardi 16 décembre,

nous proposons de déplacer la réunion des délégués des assemblées générales des personnels et étudiants des IUT au Mercredi 17 décembre au Mansafin de débattre et d’organiser la poursuite de la mobilisation à la rentrée de janvier.

Nous continuons d’estimer qu’il faut maintenant la grève unie et la manifestation nationale au Ministère avec les organisations syndicales nationales pour que la Ministre nous entende et nous donne les garanties que nous demandons.

L’AG soumet cette proposition aux personnels et étudiants de tous les IUT.

Pour cela nous envoyons cette motion à la coordination nationale des étudiants et sur le blog « sauvonslesiutetaudela.wordpress.com » ainsi qu’aux organisations syndicales nationales .

Motion des personnels et des étudiants de l’IUT du Mans réunis en AG à l’appel des organisations syndicales le 9 décembre 2008

Les personnels et les étudiants de l’IUT du Mans rassemblés le 9 décembre 2008 à l’appel des organisations syndicales SNESUP-FSU, SNPREES-FO, A &I-UNSA…, avec la participation des membres du Conseil de direction de l’IUT du Mans considèrent :

  • Que les DUT sont des diplômes nationaux reconnus dans les Conventions Collectives Nationales, ce qui pour leurs titulaires constituent des garanties sur le marché du travail ;

Le caractère national du diplôme découle de l’existence de programmes nationaux (PPN), avec des horaires et effectifs définis nationalement par des commissions pédagogiques nationales incluant les représentant de l’Etat, des enseignants, et paritairement des organisations nationales patronales et des confédérations de salariés

  • Que les IUT constituent un système de formation professionnelle de proximité qui permet notamment à des étudiants de familles modestes (38% de boursiers) de pouvoir suivre une formation universitaire et qui a fait la preuve de son efficacité.

  • Que la mise en place du budget global des Universités risque de remettre en cause les IUT, avec leurs spécificités propres à la préparation au DUT (structuration nationale, définition nationale du diplôme, des programmes, CPN, ADIUT, UNPIUT, assemblées des chefs de département…)

L’AG considère que le DUT et les IUT doivent être maintenus. En conséquence, la ministre doit garantir :

    Le maintien de la définition nationale des programmes et des modalités pédagogiques (effectifs des groupes TD et TP définis nationalement par spécialités, PPN élaborés par les CPN) garantissant un diplôme national.

  • Le maintien d’un fléchage national des moyens pour les IUT : dotation en postes et budget directement attribué par le Ministère aux IUT ; ce fléchage ne doit pas être soumis à contrat, mais ., garanti par un texte règlementaire national

Considérant la mobilisation en cours dans les IUT dans toute la France,

Considérant que le renvoi à des échelons inférieurs qui n’ont pas pouvoir de décision constituent à ce jour un refus de satisfaire les revendications

L’AG considère qu’il faut maintenant la grève unie et la manifestation nationale au Ministère, avec les organisations syndicales nationales pour que la Ministre nous entende et nous donne les garanties que nous demandons.

L’AG propose que se tienne au Mans une réunion nationale des délégués mandatés des Assemblées Générales de tous les IUT, avec les organisations syndicales nationales, pour décider de la grève et de la manifestation nationale au ministère. Cette assemblée pourrait se tenir le jeudi 8 janvier …

L’AG soumet cette proposition aux personnels et étudiants de tous les IUT.

L’AG décide d’élire un comité d’organisation constitué des délégués des personnels et des étudiants. avec les organisations syndicales afin de préparer une assemblée nationale des délégués de l’ensemble des IUT pour décider la grève et d’une manifestation nationale pour obtenir satisfaction sur nos revendications.