Durant toute l’année 2017,  les ATSEM se sont mobilisées à l’appel de l’intersyndical e, CGT, FO, FAFPT, SUD CT, FSU et ont fait entendre leurs revendications. Ces actions très suivies ont permis de poser l’ensemble des questions qui traversent la profession, qu’elles concernent le statut, la carrière, les conditions de travail.Le décret 2018-152, paru le 1er mars 2018, était donc très attendu. Il redéfinit le métier d’ATSEM et ouvre des perspectives de carrière vers le cadre d’emplois des agents de maîtrise
et l’accès à la catégorie B dans le cadre d’emplois des animateurs. C’est un premier pas  mais qui ne répond aucunement à la revendication de grilles salariales à la hauteur des qualifications et des responsabilités des ATSEM. La lutte continue aussi pour une réelle prise en compte des conditions de travail qui se sont dégradées depuis la mise en place des rythmes scolaires en 2013.

Le SNUTER FSU vient d’éditer un 4 pages spécial qui fait le point sur les avancées et pointe les revendications qui restent à satisfaire.

4P ATSEM NAT BAT