Actualités sociales et brèves mars 2008

Actualités sociales et brèves mars 2008

2008-04-08T21:05:07+00:00 8 avril 2008|Catégories : À LA UNE|

<!DOCTYPE html PUBLIC "-//W3C//DTD HTML 4.01//EN" "http://www.w3.org/TR/html4/strict.dtd">

Le programme de Fillon et de son gouvernement

Dans une interview au Figaro magazine, juste avant les élections municipales, F. Fillon annonce la couleur des prochains mois. Si certains pouvaient croire à une pause, la réalité va se charger de les réveiller. Il ne s’agit ni plus ni moins que de « refonder » à la mode libérale , c’est-à-dire de démanteler la fonction publique, la protection sociale, les retraites..

· Dépenser moins

Gel des dépenses publiques en volume pendant cinq ans, révision générale des politiques publiques, et à la réduction du nombre des emplois publics (voir en page 3 le hors d’œuvre).

Réforme des retraites (41 puis 42 annuités, avantages familiaux remis en cause, création d’une caisse de retraites pour les fonctionnaires c’est-à-dire fin du statut), la protection sociale avec l’objectif d’assurer l’équilibre des comptes sociaux. Et de faire entrer la France dans les clous européens en diminuant la part des dépenses publiques.

· Travailler plus

« Libération » des heures supplémentaires , des comptes épargne-temps et des RTT, fusion ANPE-Unédic, réforme du code et du contrat de travail, qui sera mise en œuvre au printemps… encore plus de flexibilité pour accompagner les suppressions d’emplois.

· Investir plus

Avec de nouvelles mesures dans la suite du paquet fiscal de cet été (suppression de l’ISF ?, poursuite de la baisse de la fiscalité sur les entreprises pour être concurrentiel … Mais pour le pouvoir d’achat « les caisses sont vides »

Salaires

L’augmentation des prix continue mais pas les salaires ! 2,6% d’inflation en 2007 , 2% prévus au minimum pour 2008 et le ministère n’a lâché que 0.5% au 1er février puis 0.3% pour le 1er novembre suite aux 2 dernières grèves. Le ministre a présenté un accord en « tranches de saucisson » ce qui a amené 4 organisations (cftc, cgc, cfdt et unsa)à avaler la couleuvre et au ministre de titrer « Fonction publique : un accord sur le pouvoir d’achat pour la première fois depuis 10 ans».

Il faut dire qu’au bout il y a la carotte de la représentativité et que ne seront servis que les organisations qui « auto-limitent » leurs critiques.

Plan banlieue Education

X. Darcos « s’est lâché » dans la conférence de presse lors de la déclinaison du volet éducation du plan banlieue , "le savoir faire du privé reste trop souvent aux portes de banlieue parce que nous refusons de leur donner les moyens" de "répondre à la demande". Il s’agit de "donner le droit au privé ou à d’autres de faire ce que l’enseignement public ne sait plus faire", a souligné le ministre de "toutes les formes d’enseignement" (AFP).

Un véritable Fonds d’intervention spécifique pour les établissements privés qui ouvrent des classes en banlieue a été créé. Ce fond n’obéira plus à la règle de la répartition 80/20. A l’heure où l’enseignement public subit des coupes sombres, le gouvernement ouvre la possibilité d’un financement à guichet ouvert pour le privé. Inacceptable !!

Suppression d’emplois dans l’Education nationale

· Administratif

La purge continue, ce sont 28 postes qui s’ajoute à l’hémorragie des années passées, -100 emplois de 2004 à 2007 (2500 au plan national, soit l’équivalent de cinq rectorats ou d’une quinzaine d’inspections académiques).

Actuellement on ne connaît pas les suppressions par département ùais on n’imagine mal une nouvelle diminution de postes à l’IA 72… sauf à réduire l’accueil du public et/ou à « externaliser » certaines missions.

· 2nd degré

130 suppressions d’emplois en LEGT, 40 en LP, 50 en collège soit 220 suppressions dont 112 transformation d’heures postes en heures supplémentaires.

Au total pour le département, ce sont 68 suppressions de postes qui vont toucher des collègues.

· 1er degré

65 emplois sont attribués à l’académie (1547 élèves supplémentaires sont attendus) dont 2 pour la Sarthe

« La plume" et l’idéologue de N.
Sarkozy

Emmanuelle Mignon directrice de cabinet à l’Elysée (rédactrice du programme de l’UMP) est l’inspiratrice et la plume de nombreux discours présidentiels. Latran, Ryad, la shoah ce sont ses idées. Catholique fervente, ancienne scout, elle est en « communion » avec Sarkozy.

· Citations

"J’ai toujours été conservatrice, j’aime l’ordre. Je crois à l’initiative individuelle, à l’effort personnel et, en matière économique, à la main invisible du marché. Par exemple, je suis pour une privatisation totale de l’éducation nationale" Le Monde 7 sept 2004

Septembre 2007 « Il faut trouver un moyen pour que les familles de banlieue puissent bénéficier des savoir-faire des établissements catholiques et d’un vrai choix entre école privée ou publique.»

Janvier 2008

“Dieu transcendant qui est dans la pensée et le coeur de chaque homme”,

Il faut que les enfants puissent “rencontrer, à un moment de leur formation intellectuelle et humaine, des religieux engagés qui les ouvrent à la question spirituelle et à la dimension de Dieu”

Février 2008 (à propos des crédits au privé)

«Le "80-20" n’est qu’une règle coutumière, qui ne figure dans aucune loi. Serions-nous au fin fond de l’Afrique ?!

Sarkozy (mémoire 2)

Le 17 mars, les personnels ont été appelé (après l’heure) à faire une minute de silence à 11h en l’honneur de la disparition du dernier poilu. Notre président n’en rate jamais une… quoique…

Lazare Ponticelli immigré italien était arrivé jeune et clandestinement en France… au début du siècle. Parce que s’il arrivait aujourd’hui en France, immigré pauvre et sans papiers, il serait reconduit à la frontière entre deux gendarmes.

Plus tard, sur le front italo autrichien, il fera partie des mutineries de 1917.

Comme Louis de Cazenave, mort quelques semaines plus tôt à 110 ans, il dénonçait la guerre et le patriotisme : « De la fumisterie, un moyen de faire gober n’importe quoi ! A quoi ça sert de massacrer des gens ? Rien ne peut le justifier, rien ! »

« On croit mourir pour la patrie, et on meurt pour des industriels » A. France.