Près d’une centaine d’AESH et enseignant-es ont répondu à l’appel de l’intersyndicale FSU, CGT’Educ, FNEC-FO, SE-UNSA, SGEN-CFDT, Solidaires qui, à l’occasion de la journée de mobilisation nationale du 20 novembre, les avaient invités à venir manifester devant la DSDEN. 

Lors de l’audience demandée par l’intersyndicale, les doléances et revendications recueillies lors de la RIS organisée par la FSU en octobre ont été présentées au Secrétaire Général, en l’absence de la Directrice académique. 

A l’issue de l’exposé des difficultés rencontrées et des dysfonctionnements constatés par les collègues, ainsi que des demandes d’amélioration des conditions de travail, que la délégation a demandé au Secrétaire Général de faire remonter, ce dernier a cru bon de conclure en disant qu’il trouvait regrettable que la question du handicap soit instrumentalisée pour créer la polémique ! L’échange qui s’en est suivi, on s’en doute, n’a pas été des plus sereins…

Ce que les personnels, AESH, enseignant-es, et les parents regrettent, eux, c’est le décalage entre la communication ministérielle et la réalité du terrain !!! 

 

Bulletin sup 2 n°130